La ruche horizontale

C'est quoi exactement ?


La ruche horizontale dite aussi "Kényane" ou TBH (Top Bar Hive) est une ruche qui mérite également d'être découverte et mieux connue.
Directement inspiré des ruches tronc africaines, ou des ruches traditionnelles grecques (ypsélia) ce modèle est facilement réalisable pour un bricoleur amateur, sans beaucoup d'outillage.

De forme trapézoïdale, elle n’a pas de dimensions précises, sauf pour la largeur des barrettes de 35/36 mm, qui correspondent à l’écartement naturel des rayons (6 mm + 24 mm + 6 mm) et l’angle des parois intérieures qui doit être de 60° (à l’identique de l’angle des alvéoles hexagonales construites par les abeilles). De cette manière, les abeilles collent peu les rayons au parois intérieures de la ruche.


Souvent présentée d’une longueur d’environ 1 mètre (24/26 rayons), ce volume correspond à environ 3 éléments de ruche Warré
C’est pourquoi, il me semble préférable d’envisager une longueur de 1 mètre 20 au minimum (30/32 rayons), correspondant plus à 4 éléments de ruche Warré . Ceci permet de donner la place nécessaire aux colonies fortes.
Le risque d'essaimage par manque de place est diminué, ce qui ne les empêche pas de le faire si elles le décident pour assurer la reproduction de l'espèce.
(L'expérience de cette année m'a donné raison... Le très bel essaim installé le 11 avril, a complètement colonisé les 31 barrettes à la mi-juillet, soit à peine 3 mois après son arrivée... J'ai du prélevé quelques rayons de miel pour le faire de la place - CQFD).

Une barrette comporte une paroi en bois, de forme trapézoïdale, servant de fond de ruche, amovible et déplaçable. C’est ainsi qu’il est possible de moduler le volume de la ruche en fonction du développement de la colonie, au cours des saisons, par déplacement de cette dernière, d'un à plusieurs rayons.

Une partie vitrée sur le côté, permet d’observer le développement de la colonie sans avoir à systématiquement ouvrir la ruche, et donc en dérangeant beaucoup moins les abeilles. Installée côté Nord-Est, à l'ombre, elle permet de ne pas trop déranger les abeilles, car les rayons du soleil ne peuvent y pénétrer.


Un fond totalement grillagé, permet un meilleur état sanitaire de la ruche, notamment pour lutter contre le Varroa (acarien parasite de l’abeille).

Deux lames de volet sous le grillage, dans le prolongement des flans, protègent les abeilles des courants d'air, tout en laissant un espace suffisant pour l 'évacuation des déchets (visible sur la photo ci-contre)



Pour l'entrée de la ruche, je la préfère à l'extrémité (Sud-Est) plutôt qu'au milieu pour plusieurs raisons :

- Le travail des gardiennes en est facilité.
- La gestion d'un seul fond de ruche est plus simple pour l'apiculteur.
- L'espace libre est plus grand, car d'un seul tenant.
- En hiver, les abeilles se déplacent vers les réserves de miel situées d’un seul côté, évitant ainsi une potentielle disette.

Dans son utilisation, elle peut être vue comme une ruche Warré disposée à l’horizontale.
Le couvain sera du côté de l’entrée, le pollen et le miel autour et la réserve de miel hivernale sera stocké vers le fond.

Simplement, au lieu d’ajouter verticalement, des éléments contenant 8 barrettes, à chaque opération (comme en ruche Warré), il est possible de moduler les agrandissements ou les prélèvements, d’une seule à plusieurs barrettes à la fois, dans le sens horizontal.

C’est une excellente ruche pour un apiculteur amateur.  Elle peut être facilement conduite à côté de ruches Warré. Elle donne une grande souplesse dans la pratique apicole.


Du fait de sa taille et de son poids, elle n’est pas adapter à la transhumance, mais un apiculteur amateur n’a pas ce souci.

Sa particularité fait également qu’elle a moins de chance d’être volée… Eh oui, malheureusement ce phénomène frappe aussi le monde apicole, mais surement plus les professionnels en ruche Dadant standardisées. 
L'amateur, dans son jardin ou son petit coin de terrain, avec seulement quelques ruches, peut rester assez serein, car il n'est pas une " cible " bien intéressante !
----------------------

Pour en savoir plus sur cette ruche et ses nombreux avantages, je vous recommande 
le " SITE " de la ruche Horizontale (de Pierre JAVAUDIN)  


Et surtout, son LIVRE " Une ruche dans mon jardin ", extrêmement bien fait et très complet, où vous trouverez tout l'indispensable pour sereinement commencer une activité en apiculture naturelle avec une ruche horizontale faite "maison".


Sur ses judicieux conseils, j'utilise désormais le terme de "Ruche Horizontale" et non plus de ruche Kényane.
Je le cite : "Je n'utilise plus le nom kényane pour cette ruche, car il garde une connotation "ruche exotique qui ne fonctionne pas sous nos latitudes" par les ignorants... 
J'ai une préférence pour "ruche horizontale" qui définie une forme et non une zone géographique. C'est quelquefois des petits riens qui font évoluer les choses dans le bon sens ..."